Rapport moral du Président pour l’activité 2017

Les années s’empilent les unes sur les autres, assez semblables entre elles ce qui fait que je pourrai quasiment redire chaque année les mêmes choses dans mon rapport moral.

Mais comme il y a tant à dire au regard de tout ce que fait le club, je vais juste aborder les éléments qui m’ont marqué cette année.

La chose qui m’a beaucoup marqué au cours des sorties club est qu’au fil des ans notre comportement des uns envers les autres commence à prendre une tournure critique, souvent à la limite de la moquerie. C’est regrettable !

Pour que retrouvions l’esprit amical et empathique, l’entraide et la franche camaraderie de jadis, j’ai engagé avec notre comité une réflexion de fond sur les moyens de retrouver l’ambiance première de nos sorties.

A la suite de cela nous avons élaboré une charte interne de bonne conduite, qui sera appliquée lors de nos sorties chaque fois que possible.

En gros, l’idée est de bannir les sarcasmes, la moquerie systématique et la critique gratuite pour les remplacer par des comportements positifs des uns envers les autres.

Il est tellement plus agréable de vivre en communauté quand le regard que l’on porte vers nos amis est empreint de sympathie et de tolérance !

Cela a aussi une très grande incidence sur notre mental en vol, entendez par là qu’un pilote qui se sent soutenu par le groupe va voler plus serein qu’un autre qui craindra d’être moqué par ses pairs à la moindre erreur.

La prise de risque sera aussi plus mesurée en situation d’empathie car l’idée d’en mettre plein la vue aux copains passera au dernier plan, au profit de l’entraide à voler mieux et plus loin, ensemble.

Le second truc qui m’a marqué cette année, peut-être parce que je suis responsable de la commission sécurité de la grande ligue, c’est l’augmentation importante de l’accidentalité dans notre activité, et cela malgré l’amélioration constante de la sécurité passive de notre matériel.

D’où cela vient-il alors ?

Je ne vois qu’un seul faisceau de causes dans ce cas : Les facteurs humains.
Entendez par là : notre assurance excessive en nos capacités, la banalisation du fait d’être en l’air et le mépris des précautions qui faisaient loi autrefois.
Je pense entre autres à la disparition des contrôles de prévol au sol, du coup d’œil à la voile lors de la tempo, tempo qui souvent n’est même plus faite au décollage.

Quelques pilotes présents pourraient témoigner ce soir des conséquences de ces oublis…

Je pense aussi à la négligence de la tenue de vol, notamment des chaussures, qui a couté quelques chevilles cette année encore…

Mais je pointerai surtout un excès de confiance vis-à-vis de nos capacités de vol, notamment lorsque la météo est limite ou quand l’aérologie est tourmentée (vent, brouillard, menace orageuse et j’en passe).

Cet ensemble de négligences a mené de bons pilotes sur un lit d’hôpital, voir dans la tombe.

J’aimerai que nous prenions tous conscience de cela et que nous ayons à l’avenir un autre regard sur notre activité, un peu plus en correspondance avec les risques que nous courrons lorsque nous volons.

Mais je ne veux pas vous couper l’envie de voler aussi vais-je finir sur ce sujet en citant Jean Gabriel Charrier qui dit :
« Les excellents pilotes sont ceux qui utilisent leur jugement éclairé pour éviter de se retrouver dans des situations où ils devraient faire appel à leur adresse exceptionnelle ».

Pensez-y la prochaine fois avant de décoller.

Bonne Assemblée Générale à tous
Patrick Calligaro

L’Assemblée Générale s’est tenue à Burnhaupt le Haut, le 1 décembre 2017
Diaporama Assemblée Générale du club Markstein Airways 2017
Compte rendu de l’Assemblée Générale

Ce contenu a été publié dans Information MAW. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.