STAGE CROSS FILLES chez CUMULUS Août 2017

Après 2 reports pour mauvaise météo, notre stage « filles cross » encadré par l’école Cumulus, a enfin lieu le 5 et 6 août 2017 !
Notre groupe se compose de 5 filles de la région Grand Est (Emilie, Pauline, Bazou,Caroline, Xuan) 1 pilote voisine de Franche compté ( Alex), et d’un homme ( rebaptisé « Françoise » 😉 ayant bien voulu compléter notre groupe pour que ce stage se concrétise enfin !

Samedi 5 Août :

Comme prévu la météo n’est pas favorable aux parapentistes, et c’est une journée de théorie qui s’annonce. L’accueil et les présentations sont chaleureux, autour d’un bon café, de petits pains au chocolat, de chouquettes, et d’un fondant au chocolat…
C’est donc avec notre glycémie au taquet que nous entamons en salle de cours, une réflexion sur « le vol de performance ».

Nous détaillons les trois facteurs qui interagissent pour pouvoir être performant : le pilote (mental et physique), son équipement (aile,sellette,instruments), son environnement (aérologie, site, …). Et nous étudions l’importance de la polaire des vitesses de nos ailes.

Détente à 13h autour d’un bon repas au Wagga, puis vérification et préparation du matériel pour le vol du lendemain : parachute de secours, réglage de l’accélérateur, radio, alti-vario GPS, smartphone avec localisation par Whatsapp.

De retour en salle, Denis et Benoît nous instruisent sur l’ analyse météorologique de différents sites, les émagrammes, et en déduction un plan de vol envisagé.
Denis nous distribue des cartes sur lesquelles nous indiquons les éventuelles balises, les possibles atterros de secours. Nous calculons les distances entres chaque point et évaluons l’altitude minimale nécessaire avant de transiter.

Dernier point primordial : la sécurité.
Importance de garder des marges (relief,nuage,pilotes,atterro…) communication radio, kit de secours.

Rv donné dimanche 8h pour un premier vol afin de chercher la polaire des vitesses de nos ailes respectives, puis second vol de plus de 40 km espéré en partant du Treh … !!
De quoi faire de beaux rêves cette nuit !

Dimanche 6 Août

8h : camion chargé, on monte directement au Drumont pour notre 1er vol.
8h45 premier décollage, la masse d’air n’est déjà plus calme, et les mesures en vol sont faussées.Nous avons cependant bien compris l’intérêt et l’exercice pourra être refait un autre jour.
9h45 : discussion à l’atterro d’Urbès : l’instabilité est bien là, l’activité thermique commence bien plus tôt qu’annoncée, le ciel se charge progressivement. De plus un vent du Nord Nord Est vient s’inviter et il faut revoir notre plan de vol !
Pragmatiques, Denis et Benoît se concertent et décident de nous faire partir du Schnepfenried, direction le Treh, retour par la crête de Schafert, traversée au dessus de la crête du Bramont pour aller vers la Bresse puis retour au Treh.

Arrivés au décollage du Schnepfenried, le ciel est couvert, le soleil perce subrepticement, les biplaces tournent et montent gentiment.. Il va falloir choisir le bon moment pour décoller !
En effet, ceux qui décollent en début du cycle arrivent à s’extraire et exploiter les +1,5 m/s max, les autres vont batailler longtemps mais encouragées par Denis et Benoit, c’est au final toute la troupe qui survole le déco et transite vers le Treh.
2000m au dessus du Treh, qu’il est bon de voir des pilotes cloués au sol, attendant la venue du soleil salvateur !
Commence alors la transition sur la crête du Schafert, où certaines feront des points bas (d’autres des hauts …) puis la traversée au dessus du col du Bramont , puis le difficile raccrochage dans la vallée de la Bresse, thermiques petits, hachés, cycliques, qui obligeront la majorité des pilotes à poser…Une pilote parvient cependant à prendre le dessus et continue de suivre Benoît, regagnant le Treh par le même parcours, et terminant ce beau vol à l’atterrissage d’Oderen 🙂 !

Denis nous récupère tous, et la camionnette s’emplit d’un joyeux bavardage, plein d’émotions à partager en chemin jusque chez Cumulus, où nous faisons le débriefing et analyse des traces.

Merci Denis et Benoit, c’était un vol splendide arraché à la météo ! Merci pour votre patience, persévérance et tout ce que vous nous avez transmis !
Merci à Sandra d’avoir organisé ce week-end, à Delphine et à toutes les personnes de la Ligue, qui nous soutiennent !

Ce contenu a été publié dans Entrainement, Formation, Stage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.