Sortie club à Lanzarote en février 2018

Rapport de sortie club à Lanzarote en février 2018

Autant le dire tout de suite, la météo de notre séjour à Lanzarote a été catastrophique au niveau des possibilités de vol.

Si l’on excepte 2 mises en l’air qui ont pour seul mérite de montrer qu’il ne fallait pas y aller, tout le monde est resté au sol. Seuls quelques pilotes Allemands équipés de minivoiles pouvaient espérer, à de rares moment, se mettre en l’air, et là encore pour de courts instants…

De mémoire de Canariens, jamais un mois de février n’avait été aussi venteux et la météo du début de l’année aussi désastreuse.

Heureusement que le groupe était assez ouvert pour accepter cette fatalité et se retourner vers une activité plus propice : le tourisme.

Car en dehors du vent, et de quelques averses très passagères (mais fréquentes) l’ile s’est montrée plutôt belle, avec des contrastes importants au niveau du ciel et des couleurs terrestres.

Nous avons donc visité Lanzarote dans son ensemble, explorant tous les spots (au cas où ça volerait quand même) et aussi toutes les places touristiques qu’offre l’ile.

Son parc volcanique, ses héritages artistiques, ses grottes de lave, la variété de ses côtes, les panoramas de ses sommets, et bien d’autres choses nous ont occupé pendant ces 10 jours.

Sans compter la franche camaraderie du groupe qui était dopée chaque soir par l’excellence des tables de Lanzarote, autant au niveau de poissons (ce qui semble logique) que de la qualité des viandes. Le seul souci qui nous restait était : où allons-nous manger ce soir ?

 

Bref, malgré l’absence de possibilité de voler, nous avons passé un excellent séjour.

A tel point que lorsque devant la porte d’embarquement à l’aéroport d’Arrecife le personnel d’Easy-jet a fait une annonce pour demander qui accepterait de rester 4 jours de plus au frais de la compagnie pour alléger l’avion, nous nous sommes sérieusement posés la question !

Hélas, cette dérive évidente des saisons scelle certainement la fin de nos sorties club sur cette ile Canarienne, car elle est devenue trop incertaine au niveau météo pour persévérer à y amener des pilotes du club dans l’idée de voler.

Je vais probablement me mettre en quête d’une nouvelle destination, plus propice aux vols en période hivernale…

En tous cas merci aux participantes et aux participants de cette sortie pour leur bonne humeur et surtout aux volant pour la sagesse avec laquelle ils ont renoncé à se mettre en l’air malgré les kilomètres parcourus dans l’espoir de voler. Une belle leçon d’humilité devant les éléments.

J’espère que nous nous retrouverons bientôt pour de nouvelles aventures.

Patrick Calligaro

 

Ce contenu a été publié dans Sortie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.