Le récit de nos aventures dans le Cantal

L’équipe:
Alain (le chef de patrouille)
Bernard (la pièce rapportée)
Élophe (le trublion)
Olivier (le guide touristique)
Pierre (le camping-cariste)
– Walter (le capitaine)
– Denis (le charmeur)
Francis (le syndicaliste)
– Amaury (le nouveau)

Jour 1 : Sur la route des vacances
Départ 05h30, c’est dur.

Arrêt au Décathlon de Kingersheim pour récupérer Walter et Élophe. Pas de chance, ils attendent à celui de Mulhouse !

Rien à signaler concernant le trajet … Du monde sur la route, mais ce n’est pas étonnant pour une journée annoncée rouge sur les routes.

Arrivée au gîte vers 16h00. Valises posées en vitesse, la fine équipe monte au décollage du Chabraire.

Malheureusement, trop de vent. Ce n’est pas grave, il reste à profiter du paysage et des tintements des cloches des vaches.

Le groupe retrouve Bernard et Andrée qui passent la semaine dans le même gîte, ainsi que Léa, la fille d’Olivier, venue décompresser pour le week-end.

Puis :
– Tarte à la tomme
– Filet de porc aux oranges et semoule
– Plateau de fromages d’Auvergne
– Fondant au citron

Jour 2 : Détente
Beaucoup de vent le matin. Les MAWiens font un saut au village qui a organisé un pot d’accueil aux nouveaux vacanciers.
L’après-midi, Andrée, Bernard et Pierre vont randonner, les autres se rendent au Puy-Mary pour étudier les décollages et atterrissages, et profiter de la vue incroyable.

Puis direction le Chabraire, pour une deuxième tentative. Denis et Francis rejoignent dans le ciel les quelques biplaceurs du club local. Les autres restent au sol, le vent soufflant fort.

Enfin :
– Melon au pinot des Charentes
– Parmentier au canard
– Plateau de fromages d’Auvergne
– Clafoutis à la pêche

Jour 3 : L’attente
Pluie et fraîcheur au programme de la matinée. Du coup, quartier libre jusque 12h00.

L’après-midi, légère accalmie, Walter et Amaury vont courir, les autres se rendent à Riom-és-Montagnes pour visiter le site de production de l’apéritif Avèze, à base de gentiane.

Pierre profite d’une pharmacie pour soigner ses ampoules, conséquence de sa randonnée d’hier.

Et :
– Salade auvergnate
– Poulet au chorizo et riz
– Plateau de fromages d’Auvergne
– Glaces

Jour 4 : Incertitude
Pas de pluie ce matin, mais un temps maussade et toujours beaucoup de vent. Alors de nouveau, quartier libre pour tous.

Le midi, Francis prépare des pâtes au pistou. L’occasion, pour certains, de les comparer aux spaghettis de Denis, préparés lors d’un précédent voyage, et qui avaient fait tant de bruit.

L’après-midi, tout le monde part pour visiter Murat, et son musée de la faune.

Et puis :
– Salade coleslaw
– Confit de poule, gratin de courgettes
– Plateau de fromages d’Auvergne
– Riz au lait

Jour 5 : I believe I can fly
Le grand jour est arrivé. Après le petit déjeuner, Alain convoque le groupe pour un briefing.

L’équipe monte au Chabraire et se prépare pour un plouf.


Francis ouvre le bal, puis c’est au tour d’Amaury et Walter.
Francis et Amaury remontent au décollage, grâce à Élophe qui les attendait à l’atterrissage.

Entre temps Denis a décollé (sa trace).

Une deuxième salve s’élance dans les airs : Élophe, Francis, Bernard, Olivier et Alain s’élancent et profitent des thermiques qui sont bien installés.

Walter puis Denis rejoignent l’atterrissage. Ils se font remonter au Chabraire.

Les cinq autres se posent au décollage après 01h30 de vol. Les conditions commencent à se dégrader.

Finalement, tout le monde utilise la camionnette pour redescendre au village et commenter la journée autour d’une bière.

Et là :
– Tarte fine à la poire et bleu d’Auvergne
– Rôti accompagné de pâtes et de sa sauce aux champignons
– Plateau de fromages d’Auvergne
– Cornet de Murat

Jour 6 : Le loupé
La journée s’annonce aussi bien que celle de la veille, et c’est avec entrain que les sandwichs sont préparés.

Les neuf pilotes arrivent sur le décollage de Chabraire, et aperçoivent au loin les voiles de l’école de parapente du Claux qui s’élancent de Cheylade.
Le temps que les MAWiens rejoignent ce site plus propice au décollage, le temps change, le vent forcit, les nuages menacent. On entend à la radio l’école demander aux élèves d’atterrir.

Les minutes et les heures s’égrainent lentement, sans changement notable. Les ailes sont repliées.

L’après-midi se terminera par la visite d’une fromagerie et un arrêt à la cascade du Sartre.

Et finalement :
– Crudités
– Truffade et jambon d’Auvergne
– Plateau de fromages d’Auvergne
– Tarte fine aux pommes

Jour 7 : L’extase
La météo est prometteuse. Du coup, le petit-déjeuner ne traîne pas. À 10h00, tout le groupe est prêt à décoller pour un plouf matinal.

Walter est un des premiers à atterrir. Il profite d’une place dans le 4×4 de l’école de parapente, pour remonter récupérer la camionnette.

À 14h00, le déjeuner est terminé et de nouveau l’équipe remonte au Chabraire. Les premiers s’envolent déjà et vont naviguer tout l’après-midi, pour les meilleurs. Amaury ferme la marche et réussi son premier décollage face voile !
Pierre joue la sagesse en consacrant son temps à faire du gonflage.

Alain, Walter, Olivier et Amaury rejoignent l’atterrissage.

Élophe et Francis se posent au décollage. Cela permet à ce dernier de descendre la camionnette et récupérer les quatre compères.

Dernière remontée pour faire un troisième vol. Mais le vent souffle fort et seuls Denis et Francis partent crosser.

Les autres redescendent en camionnette.

Tout le monde se retrouvera au bistrot du village en fin d’après-midi.

Pour terminer :
– Cake au Cantal
– Légumes farcis
– Plateau de fromages d’Auvergne
– Mousse au chocolat

Jour 8 : Épilogue
Au petit matin, les bagages sont bouclés et chargés dans la camionnette. Le petit-déjeuner est vite pris, car la journée s’annonce longue. Les neufs équipiers saluent Lise, Jean-Michel et Virginie et les remercient pour leur hospitalité.
08h00, le départ est donné. 16h30 arrivée à Colmar. Ouf !

Cette semaine fut riche de découvertes, de rires, et d’enseignement.
Un grand merci à Alain, pour l’organisation du séjour, ses conseils, sa disponibilité, son sens de la diplomatie et sa bonne humeur.

Amaury

Les Photos: Alain

 

Le Pays Gentiane from Forzavideo on Vimeo.