Confinement à partir de demain

Chers membres,

En ces temps troublés, où une simple épidémie prend des proportions incroyables, dignes des fictions les plus folles, je tiens à vous faire mes recommandations de président du MAW.
Comme annoncé par Emmanuel Macron, le confinement des français sera encore plus strict à partir de demain.

Ne seront tolérées que les sorties pour des raisons vitales (se nourrir, travailler, se soigner…).
Toutes les autres raisons, qui sont plus des convenances personnelles (loisirs, promenades, sports de plaisance, réunions entre amis…) ne seront plus des prétextes suffisants pour prendre le risque de diffuser davantage le virus.
Ce qui a été dit ce soir au journal télévisé passe au dessus des récentes préconisations de la FFVL, qui n’avait fait que des recommandations pour notre activité.
Les principes énoncés ce soir sont bien plus sévères et valent cette fois pour tous les habitants du pays.
Et même plus fortement dans le Haut-Rhin où nous avons un taux record de contaminés.
Appliquer le confinement avec rigueur est un acte à la fois sanitaire, civique et de simple bon sens.
On ne joue pas avec sa vie et encore moins avec la vie des autres !
Nous n’avons pas à discuter les consignes du gouvernement, ni d’en aménager une règle particulière pour notre activité sous prétexte qu’on vole seul.
Nous savons tous que ce n’est pas vrai, on rencontre du monde tout le temps, ne serait-ce que par les routes que nous partageons pour aller voler…
Un embouteillage, un accident de la circulation, l’achat d’un casse-croûte, le plein à faire, tout peut devenir une manière de transmettre le virus. Je ne parle même pas des copains que l’on croise, ni de la visite express à la boutique de parapente.
Quant à l’accident de vol, s’il devait arriver, non seulement vous vous retrouveriez immergé dans un milieu hospitalier chargé de virus, mais vous risquez aussi d’apporter une contribution supplémentaire à cette pandémie.
Sans compter que vous serez tout sauf prioritaires pour l’administration des soins (à ce jour il n’y a plus de lits dispos dans le 68).
Et ne croyez pas qu’on se retrouve à l’hôpital uniquement pour des accidents graves. Les entorses, élongations, petites fractures (et j’en passe) vous y mènent aussi.
Enfin, si malgré toutes les raisons évoquées ci dessus vous décidez d’ignorer le confinement, juste pour aller vous faire un petit plaisir, pensez aux copains qui seront restés chez eux pour préserver leur santé tout autant que celle des autres (dont la vôtre fait évidemment partie).
Je compte sur vous pour que vous vous passiez le mot et que le l’expression « égoïste » ne se traduise pas un jour par « parapentiste » en coronavirien 😉
La vie compte plus que tout !
Sportivement
Patrick Calligaro

 

Ce contenu a été publié dans Information MAW. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.